Le serial entrepreneur nigérian, Aliko Dangote n’est pas allé du dos de la cuillère lorsqu’il s’était agi de se prononcer sur les économies des pays africains. Dans un entretien accordé à Africa 24, l’entrepreneur nigérian pense que les pays africains ne contrôlent pas leurs économies et que celles-ci sont contrôlées par des étrangers.

«Vous avez dû lire les difficultés qu’on a pu avoir au Sénégal à cause d’un concurrent qui était français alors que nous sommes anglophones. Mais tout cela est dernière nous, car les difficultés ne nous arrêtent pas, nous aimons les défis», raconte M. Dangote qui abordait ainsi la construction de sa cimenterie au Sénégal.

Fort de cette expérience, le milliardaire nigérian avance que le problème des pays africains francophones est qu’ils n’ont pas assez de prise sur leurs propres économies.




«La différence qu’il y a entre les pays francophones et le Nigeria est que nous avons pris notre destinée en main, nous contrôlons l’économie de notre pays. Je m’excuse auprès des personnes à qui cela pourrait déplaire, mais au Nigéria, nous contrôlons notre économie, ce qui n’est pas le cas de la plupart des pays francophones où les nationaux n’ont aucune emprise sur leur économie. Ces économies sont contrôlées par des étrangers qui parfois dictent leurs conditions aux gouvernements et à tout le monde», a-t-il indiqué

Mais en termes de difficultés dans son déploiement en Afrique, Aliko Dangote n’en a pas rencontré que dans les pays francophones africains. Au niveau de certains pays anglophones aussi, la tâche a été rude pour lui.

En effet, Dangote a également rencontré des difficultés en Tanzanie. Par contre, l’homme d’affaires nigérian a été reçu à bras ouverts au Cameroun par le président Paul Biya qui lui a accordé des facilités d’investissements.

© OEIL D’AFRIQUE

7 COMMENTAIRES

  1. C’est juste vrai ce que vient de soulever Ali ils le savent tous ces dirigeants des anciennes colonies française ont beaucoup de mal à prendre leurs indépendance. Une personne comme toi doit participer à cette libération par l’investissement dans la formation des jeunes. Quand tu veux Ali on en parle entre nous deux fils de notre cher Afrique. Respectueusement

  2. Je suis africain francophone, et vous n avez point besoin de vous excuser car c est la vèritè ce que vous dites malheureusement notre francophonie nous coute plus que ce vous dites.. La solution de formation evoquèe par M.Haris est tres louable et retenez que nous les acteurs du domaine à travers Le continent on vous y attend …

  3. Commenter:Pas besion d’excuse ce que veritablement les pays n’ont pas accede a l’independance car elle a ete octroye par la puissance coloniale qui poubelle notre economique

  4. Si la France est devenue le lieu de pèlerinage pour les Chefs d’États africains et les présidents français les petits prophètes, alors comment ils pourront décider quelque chose à un prophète ?
    Hooo Afrique mon Afrique, nous devons pouvoir éliminer l’étoile de la peur en nous.
    Nous en félicitons Dangote

  5. Ce que Dangote a dit est la triste realite de L’Afrique sous domination Francaise : on n’a d’independence que le drapeau et l’hymne ; apres c’est tout !

  6. Nous Africains devons nous départir de ce complexe tendant à penser que l’homme blanc à quelque chose de plus que nous. Savez vous que dans mon pays le Niger la gestion du magasin sous douane est confiée au groupe français Bolloré. Chose inimaginable après plus d’un demi siècle d’indépendance.
    La liberté c’est d’abord dans la tête pas sur un papier.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here