Contexte : «La pire crise humanitaire depuis la fin de la Seconde guerre mondiale»

La Somalie pourrait faire face à la troisième famine en 25 ans après celle de 2011 qui a coûté la vie à environ 260.000 personnes, prévient l’OMS.

Cette famine touche plusieurs pays de l’Afrique de l’Est, avec un risque de malnutrition et de famine pour 20 millions d’habitants. Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a appelé les pays riches à une mobilisation. Les Nations unies ont averti que la planète était confrontée à la «pire crise humanitaire depuis la fin de la Seconde guerre mondiale». En Somalie, l’Organisation mondiale de la santé estime que la moitié de la population a besoin d’une aide d’urgence, soit environ 6,2 millions de personnes, dont près de trois millions souffrent de la faim.

Action : Le français Jerome Jarre a été touché par cette triste réalité, il a alors lancé la campagne #LoveArmyForSomalia avec le hashtag #TurkishAirlinesHelpSomalia afin d’obtenir l’aide de la compagnie aérienne pour le transport de la nourriture vers la Somalie.

Il motive donc ses abonnés Twitter à rassembler le maximum d’argent dans le but d’affréter un avion de 60 tonnes de vivres en Somalie où près de trois millions de personnes souffrent de la faim. Après plusieurs tweets, le soutien de nombreuses stars et une cagnotte en ligne, plus de 2 millions de dollars ont été récoltés et le jeune homme de 26 ans a pu décoller pour Mogadiscio. 





Dans son message, il reconnaît qu’envoyer «de la nourriture par avion pour aider un peuple n’est pas une idée intelligente» et précise qu’il est préférable de soutenir l’économie locale: «Si nous envoyons des tonnes de nourriture, qu’arrivera-t-il aux petites entreprises somaliennes qui vendent déjà cette nourriture? (…) Notre meilleure façon d’aider est de soutenir les entrepreneurs et entreprises locales. Et nous somme d’accord avec lui car comme le disait Thomas Sankara « Nous encourageons l’aide qui nous aide à nous passer de l’aide. Mais en général, la politique d’assistance et d’aide n’aboutit
qu’à nous désorganiser et à nous déresponsabiliser
. »

HONTE : Le journal Africanews dans son émission télévisé du 28/03 de 8H,nous informe que Seulement 7 pays africain sur les 54 que compte le continent ont répondu à l’appel via un don de l’union Africaine de 100.000 dollars et de la nourriture.

F

Critique à chaud :

<<Comment pouvons-nous expliquer ce manque de solidarité envers un pays frère ?>>




Hormis la diaspora Somalienne et quelques internautes africains, très peu d’africains ont montrés leurs solidarités envers la Somalie, sois par leurs dons ou leurs soutiens moraux. Pouvons-nous encore croire au Panafricanisme ?, quand des pays frères ne se montrent pas à la hauteur du soutien, que peut attendre un membre de sa famille ?

Par manque d’organisation et d’institution compétente, l’Afrique renvoie encore et encore l’image d’un continent qui n’est pas capable de résoudre ses problèmes sans aide extérieur. Pourtant, le continent dispose d’assez d’argent, de ressource et de main d’œuvre pour venir à bout de cette crise, le problème est plus profond que ça, l’Afrique est tirée vers le bas par ses institutions vieillissante et faible comme l’Union Africaine, qui n’a d‘union et d’Africain que le nom, car vous n’êtes pas sans savoir que plus de 70 % du budget de l’organisation panafricaine est financée par les partenaires extérieurs.

Et pourtant, l’Afrique n’est pas pauvre, disposant de 500 milliards de dollars de recettes fiscales. Pour rappel, le budget 2016-2017 de l’Union Africaine s’élève à 781 millions de dollars, hors opérations de maintien de la Paix.




Les Etats membres ne financent que 212 millions de ce montant contre 569 millions de dollars par les donateurs étrangers (Union européenne, Etats-Unis, Chine, Turquie, Banque mondiale), soit près de 73% du budget. Les 15% sont le fait des pays comme l’Egypte, l’Algérie, l’Afrique du Sud et le Nigeria. Face aux arriérés de cotisations, un tel système de taxation viendra renforcer le financement d’une organisation décriée aussi par ses charges et son incompétence.

Il faut tout de même souligner que l’institution à conscience de ses difficultés et a adopté plusieurs propositions pour y remédier.

PANAFRICAIN TV

 

Venez en discuter avec nous sur notre page facebook en cliquant sur –> PANAFRICAIN TV

Ou dans les commentaires ci-dessous !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here