Dans notre société actuelle, la référence aux médias occidentaux devient de plus en plus le critère fondamental d’appréciation de la crédibilité d’une information. La vraie info, c’est celle diffusée sur RFI, France 24, CNN, BBC et autres.

Or nous ignorons que les grandes puissances mondiales passent par ces médias pour imposer leur hégémonie en nous pulvérisant 24h/24 de fausses informations dans le seul but de nous amener à croire que ce que nous voyons est ce qui se passe. La manipulation de l’information justifie leurs interventions armées dans des Etats souverains, dont les vraies raisons sont voilées par des slogans mensongers comme le « droit d’ingérence humanitaire » et « la protection des civils » ; slogans parachutés à longueur de journée sur les médias occidentaux.

Si nous n’usons pas de notre esprit critique, nous donnerons toujours raison à ces médias-mensonge à la solde du grand Capital. Grâce à leur ingérence financière dans les grands groupes de média, les multinationales en contrôlent les lignes éditoriales. La dépendance vis-à-vis des annonces publicitaires en provenance des milieux capitalistes réduit la neutralité des informations.

France24, la télévision payée par l’Etat français et destinée à des campagnes d’impérialisme à travers le monde, laisse n’importe qui passer en direct de ses antennes pour s’auto-proclamer « Spécialiste » de tel ou tel pays africain. Ces experts en herbe n’hésitent parfois pas à fournir des informations tout à fait erronées.

Durant les élections présidentielles en République démocratique du Congo en 2011, un « spécialiste » français de la RDC a commis l’erreur d’affirmer que Etienne Tshisekedi, l’opposant historique congolais, aurait participé à des viols dans la guerre qui a fait des millions de mort dans l’Est de la RDC. Une information qui poussera la chaîne à s’excuser, bien tardivement, alors que le mal était fait.




Les médias sont aux avant-postes de l’impérialisme. Michel Collon, spécialiste de la non-désinformation, qualifie les médias de « premier soldat sur le terrain ». Car pour chaque guerre qui doit être déclenchée, les médias commencent par diaboliser le régime en place, en présentant aux yeux du monde des images cryptées, des victimes fictives, bref, des vérités montées de toutes pièces. Les impérialistes peuvent alors « légitimement » intervenir pour « sauver » les peuples, la liberté et la démocratie.
Peu importe les appartenances politiques ou les divergences d’opinions, les africains ne doivent pas oublier que c’est dans leur intérêt de ne pas se laisser faire par ces campagnes d’impérialisme qui visent à les garder sous l’emprise.

Abosa

1 COMMENTAIRE

  1. Chers amis africains,
    Je suis « blanc »,européen,français et je souscris entièrement à ce vous dites ,car nous aussi sommes soumis au même « lavage de cerveau » par nos médias imprimés et télévisés.Ceux qui vous maintiennent dans la dépendance nous y maintiennent aussi et en ce moment même cherchent à nous asservir plus qu’auparavant.Mais les européens en ont marre de se faire dépouiller,d’où les manifestations dans plusieurs villes d’Europe. Je souhaite de tout coeur que vous réussissiez à vous libérer du franc CFA qui est l’outil de votre dépendance comme l’euro est notre chaîne.Je crois que le temps travaille pour les peuples contre ceux qui les exploitent car nos maîtres(je dis »nos » car ce sont les même) ne peuvent plus utiliser les hommes pour les faire combattre les uns contre les autres comme ils ont pu utiliser mes ancêtres pour asservir les vôtres. Malgré l’infernale propagande des médias qui sont les perroquets des milliardaires(Bolloré vous aussi,vous connaissez, je crois!)qui les possèdent,de plus en plus de citoyens se détournent de la pensée « occidentale » pour chercher d’autres sources d’informations notamment grâce à internet.L’attaque contre la Libye a été,à cet égard un révélateur pour beaucoup de français qui ont vu le lien trop évident entre le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy et l’opportune disparition d’un créancier et d’un témoin gênant au moment où la justice française s’intéresse précisément à ce financement et où d’autres motivations engageant cette fois le pays et non plus seulement la personne,auraient pu faire surface,ce que je crois,surtout depuis qu’on connait le projet de Kadhafi de doter l’Afrique d’une monnaie libérée de la finance mondiale. On a exécuté beaucoup de chefs d’état pour moins que ça. Chaque jour qui passe me convainc un peu plus que tout chef d’état étranger présenté par les médias occidentaux comme un nouvel Hitler si ce n’est pas un Staline pire que le premier,est certainement un homme digne d’estime et de confiance et je m’efforce d’éveiller mes contemporains à cette évidence. Je termine en vous assurant qu’il y a plus de « blancs » qu’eux-même ne le pensent,qui prennent conscience que vos problèmes sont aussi les nôtres et que les nôtres ne pourront jamais être résolus si les vôtres ne le sont pas.Pensées solidaires.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here