(c) ParisMatch

POLEMIQUE «Que Taubira reparte dans sa brousse, les lianes l’attendent», avait écrit l’élue Les Républicains sur Facebook…

Elle vient d’annoncer sa démission. Marie-Ange Cardis (Les Républicains) n’est plus adjointe à l’école et à la petite enfance de Talant (Côte-d’Or). Elle a été poussée vers la sortie par Gilbert Menut, le maire de la commune, après un dérapage sur sa page Facebook.

Cette élue a écrit sur son mur, après avoir relayé la une du magazine Valeurs Actuelles appelant la ministre Christiane Taubira à partir : « Qu’elle reparte dans sa brousse, les lianes l’attendent ». Le commentaire, désormais effacé, a été relayé sur les réseaux sociaux, notamment par la députée socialiste Kheira Bouziane.

« Les mots ont dépassé ma pensée »

France Bleu Bourgogne a contacté le maire de Talant qui se dit « sidéré » : « Je suis scandalisé que l’on tienne des propos de cet ordre-là. Personnellement, je n’apprécie pas spécialement la politique de Madame Taubira, mais en tout cas on ne traite pas les gens comme ça, il y a un minimum de respect qui est dû à tout le monde, même aux adversaires politiques. Donc ces propos sont strictement inadmissibles. Ils discréditent complètement ceux qui les tiennent ».

Il a demandé dans un communiqué de presse la démission de son adjointe. Qui s’est donc plié à sa demande. Marie-Ange Cardis a également présenté ses excuses à Christiane Taubira, toujours sur Facebook : « Mon précédent commentaire est supprimé car il peut paraître violent et ne correspond en aucun cas à mon état d’esprit (…) les mots ont dépassé ma pensée et je fais, à l’attention de Mme Taubira, mes excuses publiques. »

C.B.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here