Le Président tchadien, Idriss Déby, a fait parler de lui en faisant une proposition pour le moins inatendue. Il demande aux pays africains de quitter la zone Franc CFA pour créer leur propre monnaie unique.

[ LE PRESIDENT IDRISS DEBY ,SUR LES TRACES DE KADHAFI, VEUT FAIRE TOMBER LE FRANC CFA]

Kemi Seba: »Deby, allié infatigable de Kadhafi, fut l’un des seuls présidents africains à envoyer ses soldats protéger le guide de la révolution libyenne lorsque celui ci était encerclé par l’OTAN en 2011, là où beaucoup (que l’on ne citera pas…) l’avaient abandonné..[DEBY SUR LES TRACES DE KADHAFI?]

S’il y a un président qui se panafricanise de manière spectaculaire au fur et à mesure que le temps passe, c’est bel et bien le président du Tchad Idriss Déby.

Deby, allié infatigable de Kadhafi, fut l’un des seuls présidents africains à envoyer ses soldats protéger le guide de la révolution libyenne lorsque celui ci était encerclé par l’OTAN en 2011, là où beaucoup (que ‘l’on ne citera pas…) l’avaient abandonné..

Idris Deby, considéré comme fantasque par certains, est avant tout un redoutable chef militaire, capable de mettre en déroute n’importe quel adversaire. Les derniers en date, BOKO HARAM, savent quelle est la force de frappe de l’armée tchadienne, puisque malgré les derniers attentats à Ndjamena qui sonnent tel le chant du cygne, BOKO Haram semble mutilé grandement, amputé de nombreux cadres. Ces amputations du mouvement takfiri sont à mettre au crédit de l’armée de Déby.

Au delà de son génie militaire, Deby, connu pour son autoritarisme (très critiquable) est aussi l’Homme des déclarations fracassantes, capable d’accuser poliment et avec ironie (mais plus que jamais à raison) l’OTAN d’avoir détruit la Libye devant des représentants des Nations unies, sans que ces derniers ne puissent rien dire, paralysés par la gêne.

Deby, bien que n’ayant pas (encore) rompu ses liens avec l’Occident (il devra le faire tôt ou tard sinon cela le perdra), fait partie de ceux avec qui, l’Afrique devra compter dans son projet fédéral des Etats Unis d’Afrique. L’Occident, qui le voyait au départ comme une marionnette placée par eux, commence à comprendre que son ancien pion est devenu INCONTRÔLABLE, et veut l’unité de l’AFRIQUE, pas l’Hégémonie de l’Occident sur l’africain continent.

DERNIÈRE DDÉCLARATION FRACASSANTE EN DATE DE DEBY, SA VOLONTÉ DE SORTIR L’AFRIQUE FRANCOPHONE DU FRANC CFA

« Nous avons la possibilité de frapper notre monnaie comme nous voulons. Le Franc CFA aujourd’hui c’est du papier. En deux ans, sa devient du chiffon, on peut même pas l’utiliser », estime le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby.

L’Afrique ne peut pas évoluer avec la monnaie Franc CFA. Le Président tchadien Idriss Déby est formel et l’a clairement fait savoir ce mardi, lors d’une conférence de presse à Abéché, deuxième plus grande ville duTchad où était célébré le 55ème anniversaire de l’Indépendance.« Les relations entre le Tchad et la France sont des relations historiques et anciennes. Le premier Président François Tombalbaye, le 11 août à 00h, a déclaré haut et fort : Le Tchad est indépendant et souverain. Cela a été applaudit. On ne peut pas négativer totalement les relations que nous avons avec la France, mais nous ne pourrons pas continuer le système France-Afrique ou le système paternaliste qui est dépassé, que les français eux-mêmes n’aiment pas. Les africains, c’est nous qui courrons derrière, à qui vous voulez donner la faute ? », a souligné le dirigeant tchadien.

« C’est une décision courageuse que nos amis français doivent prendre »




Le Franc CFA est une monnaie garantie par le trésor français qui n’est pas convertible avec les autres devises internationales.

Pour Idriss Déby, « il y a aujourd’hui le FCFA qui est garantit par le trésor français. Mais cette monnaie là, elle est africaine. C’est notre monnaie à nous. Il faut maintenant que réellement dans les faits, que cette monnaie soit la nôtre pour que nous puissions, le moment venu, faire de cette monnaie une monnaie convertible et une monnaie qui permet à tous ces pays qui utilisent encore le FCFA de se développer. Je crois que c’est une décision courageuse que nos amis français doivent prendre ».
Déby appelle à revoir avec la France « les clauses » qui tirent l’économie de l’Afrique

« L’Afrique, la sous-région, les pays africains francophones aussi, ce que j’appelle aujourd’hui la coopération monétaire avec la France, il y des clauses qui sont dépassés, ces clauses là, il faudra revoir, dans l’intérêt de l’Afrique, et dans l’intérêt aussi de la France. Ces clauses tirent l’économie de l’Afrique, ces clauses ne permettront pas à l’Afrique avec cette monnaie là de se développer. On a pas besoin de chercher de midi à 14 heures. Nous allons continuer à coeur l’amitié sincère avec la France. Mais il faudra avoir le courage de dire que le moment est venu de couper un cordon qui empêche à l’Afrique de décoller », a expliqué Déby. Et d’ajouter que « ce n’est pas une question cadeau. Aucun chef d’Etat, aucun ministre, aucun africain ne doit faire de cette question là une question cadeau. On se pose la question, si c’est notre monnaie. Pourquoi cette monnaie n’est pas convertible. Pourquoi tous les échanges passent par la Banque centrale de la France. Qu’est ce que nous gagnons en mettant nos ressources dans des comptes d’opérations ? Quel est le taux d’intérêt que nous gagnons ? »

L’Afrique doit « frapper sa propre monnaie »

« Nous avons la possibilité de frapper notre monnaie comme nous voulons. Le Franc CFA aujourd’hui c’est du papier. En deux ans, sa devient du chiffon, on peut même pas l’utiliser. Sa coûte cher pour frapper une monnaie, l’Afrique, les pays qui sont concernés doivent avoir la possibilité de faire un appel d’offre au meilleur offrant à qui l’on doit s’adresser pour frapper notre monnaie et cette monnaie doit être large sur toutes ses formes. Cette question n’est pas un tabou. Celui qui veut faire de cette question un tabou va tuer l’Afrique et demain on va être condamné par les générations futures », a conclut à ce sujet le Président de la République.

(alwihdainfo)

3 COMMENTAIRES

  1. Mr le président a parfaitement raison mais qu’est ce qui reste. avons nous pas des têtes qui peuvent le faire, c’est le papier qui manque non c’est l’encre , non c’est la sécurité toi aussi. han c’est quoi ?
    NON TOUT EST LA C’EST LA PEUR DE L’ESCLAVE A SON MAITRE ?
    POURTANT L’AFRICAIN N’A PAS PEUR DE MOURIR POUR SAUVER UNE AUTRES
    C’EST LA TRAHISON DE NOS PAIRES QUI SONT SUR LES COMMANDES
    ILS PRÉFÈRENT LE BON ENTENTE DES COLONS QUE CE LUI DE LEURS PEUPLES
    MAIS LES PLUS GRAND TRAITRE DANS TOUT SA C’EST nos généraux ET nos procureurs QUI N’ONT FAIT QUE TRAHIR LEUR NATION. EN EMPÊCHANT TOUJOURS LE SOULÈVEMENT DES PEUPLES SANS CHERCHER A COMPRENDRE LE POURQUOI. NON ILS LE SAVENT
    ILS PROTÈGENT LEUR POSTE EN SACRIFIANT L’AVENIR DE TOUT UN CONTINENT.

  2. Le peuple africain doit ce sacrifier
    Pour sont Continent et doit ce révolté contre les colan.c’est la seule façon pour que l’Afrique voie un jours nouveau et dois mettre un terme entre les relations France Afrique qui continue jusqu’au jour d’hui de tuer ce continent.Les européen doivent rendre tout ce qu’il doivent à l’Afrique la nature , les richesse qu’il volent durant plusieurs décennies.

  3. Il faut surtout que les africain s’unissent entre eux. Surtout les chefs d’État doivent s’entendre entre eux ce qui n’est pas le cas.
    Un Continent dois avoir des dirigeants qui irige des pyramides pour qu’il soit un exemple pour la génération avenir. Et il faut arrêter la trahison entre frères noirs ce que nous constatons malheureusement avec la corruption des chefs d’État africain jusqu’au jour d’hui qui ne cessent d’envoyer toute une génération de Jeune africain aller ce vendre en Europe à l’esclavage modern.
    En peut pas continuer à écraser nôtres Continent de la sorte

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here