Capitaine Thomas Isidore Noël Sankara [1949-1987]

Ensemble, organisons-nous et barrons la route à l’exploitation, ensemble organisons-nous, vous de là- bas et nous d’ici, contre ces temples de l’argent. Aucun autel, aucune croyance, aucun livre saint ni le Coran ni la Bible ni les autres, n’ont jamais pu réconcilier le riche et le pauvre, l’exploitateur et l’exploité. Et si Jésus lui-même a dû prendre le fouet pour les chasser de son temple, c’est bien parce qu’ils n’entendent que ce langage… »

Patrice Emery Lumumba [1925-1961]

« …Mais ma foi restera inébranlable. Je sais et je sens au fond de moi même que tôt ou tard mon peuple se débarassera de tous ses ennemis intérieurs et extérieurs, qu’il se lèvera comme un seul homme pour dire non au capitalisme dégradant et honteux, et pour reprendre sa dignité sous un soleil pur… »

Kwame Nkrumah [1909-1978]

« Aussi longtemps qu’une seule portion de la terre Africaine demeure sous la domination étrangère, le monde ne connaîtra pas la paix »
« Divisés nous sommes faibles. Unie, l’Afrique pourrait devenir, et pour de bon, une des plus grandes forces de ce monde. Je suis profondément et sincèrement persuadé qu’avec notre sagesse ancestrale et notre dignité, notre respect inné pour la vie humaine, l’intense humanité qui est notre héritage, l’Africain, unie sous un gouvernement fédéral, émergera non pas comme un énième bloc prompt à étaler sa richesse et sa force, mais comme une Grande Force dont la Grandeur est indestructible parce qu’elle est bâtie non pas sur la terreur, l’envie et la suspicion, ni gagnée aux dépends des autres, mais basée sur l’espoir, la confiance, l’amitié, et dirigée pour le bien de toute l’Humanité »

Ahmed Sékou Touré [1922-1984] Ancien Président de la République de Guinée

 » Il n’y a pas de dignité sans liberté : nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage … »




Nelson Rolihlahla Mandela

« C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé qui détermine la forme de lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura pas d’autre choix que de répondre par la violence. Dans notre cas, ce n’était qu’une forme de légitime défense.

Mouammar KADHAFI


.
« (…) Que continue la résistance à toute agression étrangère subie par la Jamahiriya, aujourd’hui, demain et pour toujours .
Que soient convaincus les hommes libres de la Jamahiriya que nous aurions pu monnayer, avec notre cause, une vie personnelle meilleure, stable et en sécurité.
Nous avions eu tant de propositions, mais nous avons choisi d’être au front par devoir et honneur. Et même si nous ne gagnons pas aujourd’hui, nous allons offrir une leçon aux générations futures pour qu’elles puissent gagner, car c’est à eux de poursuivre le combat, pour la libération de l’Afrique.
Que soit transmit mon salut à chaque membre de ma famille et aux fidèles de la Jamahiriya, ainsi qu’aux fidèles de par le monde, qui nous ont soutenus ne serait-ce qu’avec le cœur.
Que la paix soit sur vous.
« 
 

AMINATA TRAORÉ

« L’humiliation du continent africain ne réside pas uniquement dans la violence, à laquelle l’Occident nous a habitués. Elle réside également dans notre refus de comprendre ce qui nous arrive.« 

Robert Mugabe

<<Les ressources de l’Afrique doivent revenir à l’Afrique et à personne d’autre, sauf aux amis que nous invitons. Les amis, oui, mais les impérialistes et les colonialistes, nous n’en voulons plus.>>

Gamal abdel nasser

Les solutions réelles aux problèmes d’un peuple ne peuvent être calquées sur les expériences des autres peuples

Marcus Garvey

« Il est possible que nous ne vivions pas tous la réalité d’un empire africain si fort, si puissant qu’il imposerait le respect à l’humanité, mais nous pouvons cependant durant notre vie travailler et œuvrer à faire de ce projet une réalité pour une autre génération ».




John Rawlings

«Nous allons mettre en place des institutions si fortes que, même si le diable en personne arrivait au pouvoir il lui sera impossible de faire ce qu’il veut. Le dernier mot reviendra toujours au peuple ghanéen».

Kemi Seba

« Nous devons sans exception,être solidaires quand nous le pouvons, de chaque peuple qui souffre partout dans le monde. . Mais nous devons aussi dans le même temps toujours nous rappeler, de la manière dont nous sommes traités par ce même monde, y compris chez ceux avec lesquels nous revendiquons une solidarité mais qui dans certaines occasions, peuvent nous discriminer. Non pas pour cesser quelconque compassion vis à vis de ces derniers ,BIEN AU CONTRAIRE, mais pour rappeler que dans la souffrance,face à l’oligarchie au final, peu importe notre couleur, que l’on soit noir, blanc, jaune, du Kivu , de Birmanie, de Palestine, du Chiapas, nous sommes tous des NEGRES »

Aimé Césaire

Le malheur de l’Afrique c’est d’avoir rencontré la France
Le 25 juin 1913

Ces belles paroles ont été composées par les griots de l’empire Wassoulou (ou empire Mandingue), à la gloire du Fama d’alors : Almamy Samory TOURE.

“Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes les plus valeureux;
Si tu ne peux dire la vérité, en tout lieu et en tout temps, fais appel aux hommes les plus courageux;
Si tu ne peux être impartial, cède le trône aux hommes justes;
Si tu ne peux protéger le fer pour braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur;
Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots.
Oh Fama! Le peuple te fait confiance, il te fait confiance parce que tu incarnes ses vertus.

 

Source : WWW.PANAFRICAIN.TV

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here