Thomas sankara et Pierre Rabhi

Réponse de Thomas Sankara par cette interview accordée par Sankara au journaliste Ernest Harsch, le 17 mars 1985.

Thomas Sankara : L’impérialisme que nous combattons n’est pas un fait isolé. C’est un système. En tant que révolutionnaires, d’un point de vue dialectique, nous devons comprendre que nous devons nous aussi, avoir un système. Face à un système on oppose un système, face à une organisation on oppose une organisation. On n’oppose pas des personnes pleines de bonne volonté, de bons sentiments, d’honnêteté, de courage et de générosité.

Donc l’impérialisme qui est mondial, et qui n’est pas simplement localisé dans tel ou tel pays doit être combattu par tout un système que nous allons tisser ensemble. En conséquence, nous devons nous connaître, nous devons nous comprendre, dégager une plate-forme, un terrain d’entente entre nous pour pouvoir combattre sérieusement, avec beaucoup de chance de succès, l’impérialisme.

C’est pourquoi je suis d’accord avec vous sur la communication et la connaissance mutuelle. Vous êtes journaliste, c’est votre travail, et je vous aiderai à cela. C’est la raison pour laquelle même si aujourd’hui je suis très occupé, j’ai beaucoup de dossiers sur mon bureau, j’ai le devoir de vous consacrer même cinq minutes pour vous expliquer ce que nous faisons. Nous n’avons pas le droit en tant que révolutionnaires de dire que nous sommes fatigués d’expliquer. Nous devons toujours expliquer. Parce que nous savons aussi que lorsque les peuples comprendront, ils ne pourront que nous suivre. De toute façon, nous, le peuple, nous n’avons pas d’ennemis au niveau des pays, des peuples. Nous n’avons d’ennemis que les régimes et organisations impérialistes. C’est tout. Donc nous avons le devoir d’expliquer.

Conclusion

Matango : << Nous parlons, parlons, parlons… mais à la fin, aucune leçon pratique n’est tirée, aucune stratégie d’action n’est proposée.




Thomas Sankara ici, donne une orientation stratégique aux fins de construire le rapport de forces capable de nous libérer du jour impérialiste.

Pendant que l’Afrique est divisée, éclatée soumise à la misère, aux maladies, aux conflits et guerres, le front impérialiste est système global, structuré et orienté pour exercer sa domination sur le monde.

Il n’a qu’un autre système globalisé qui peut mener un combat victorieux contre l’Occident impérial.

Or, l’Afrique étant écartelée, elle ne peut pas s’en sortir dans cet état à se libérer de l’asservissement dont elle est l’objet. Des leaders comme Sankara, Kadhafi, Kwame Nkrumah…se sont retrouvés presque seuls face au redoutable ennemi et ont été trahis par d’autres africains. Finalement ils ont été assassinés à cause des faiblesses dues à l’Afrique et aux Africains.

QUE FAIRE DONC DANS CES CONDITIONS-LA ?

Suivre les conseils que Sankara donne dans la publication ci-dessus :
-réaliser l’unité de l’Afrique ;
-construire le système global de Lutte ou rapports de forces pour sortir de l’asservissement occidental, sachant que l’Occident mettra tout en oeuvre pour empêcher l’unité de l’Afrique.




Le problème central qui doit nourrir les débats, c’est COMMENT FAIRE POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS FIXÉS PAR THOMAS SANKARA ?

À ce niveau, nous entrons dans l’élaboration et la proposition des STRATÉGIES. >>

N’hésitez pas à proposez vos stratégies ♕

Cliquez ici pour rejoindre la Page Facebook des sankaristes.

PANAFRICAIN TV

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here