L’ingénieur aéronautique zambien Mutoba Ngoma a trouvé, à force de recherche, la recette miracle qui permet de transformer l’huile employée généralement en cuisine en essence, une denrée rare en Zambie.

Au micro de CNN, le jeune homme décrit le contexte dans lequel il a mûri sa réflexion : «  Je venais de terminer mes études d’ingénierie aéronautique au Royaume-Uni. Je suis tombé ensuite sur un programme qui mettait en relief  les énergies renouvelables au Brésil. Dans le même temps, la Zambie allait connaître une pénurie en carburant. »

Une fois la formule trouvée, un prototype de machine de traitement des huiles a été conçu. Il permet de produire 200 litres d’essence. Ayant l’ambition de sortir l’Afrique de sa dépendance en énergie fossile, Mutoba Ngoma et son équipe effectuent des améliorations. 3000 litres de carburant sont alors produits tous les mois, une quantité quasiment industrielle qui entraine la création de Tapera Industries, l’entreprise spécialisée dans la production de carburant écologique.

Aujourd’hui Tapera génère environ 15.000 dollars chaque mois et les ambitions de son créateur peuvent la porter bien plus haut.

En effet, l’entreprise ne se contente plus de produire de l’essence. Une tentative de diversification a été enclenchée. Un prototype de centre de conversion d’huile végétale en biocarburant par un processus à chaleur intense qui donne à l’huile une viscosité similaire à celle du gasoil fossile est en cours d’expérimentation. Après l’essence, certaines entreprises zambiennes pourront compter sur ce nouveau produit.

Source :   

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here